«  Le  J’accuse  du cardinal Sarah  »

17-02-2017  
Classé sous Actualités, Rome

Le 12 janvier 2017, Matteo Matzuzzi publiait dans le quotidien italien Il Foglio : « L’Occident est devenu le tombeau de Dieu ». Le J’accuse du cardinal Sarah. Le journaliste annonçait ainsi la parution d’un débat avec le cardinal guinéen, publié dans le dernier numéro de la revue italienne Vita e Pensiero (revue culturelle de l’Université catholique du Sacré-Cœur, ndlr).

Cardinal Robert Sarah.

Cardinal Robert Sarah.

« La véritable crise que traverse aujourd’hui, notre monde n’est pas économique ou politique, mais c’est essentiellement une crise de Dieu et en même temps une crise anthropologique », dénonce le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

« La culture occidentale, poursuit-il, a progressivement été organisée comme si Dieu n’existait pas : beaucoup ont aujourd’hui décidé de se passer de Dieu. Selon Nietzsche, pour beaucoup d’occidentaux, Dieu est mort. Et nous l’avons tué, nous sommes ses assassins et nos églises sont les cryptes et les tombes de Dieu. (…) L’homme ne sait plus ni qui il est, ni où il va : c’est en quelque sorte un retour au paganisme et à l’idolâtrie : science, technologie, argent, pouvoir, réussite, liberté indéfiniment, plaisirs illimités sont, aujourd’hui, nos dieux ».

Il est donc nécessaire de nous rappeler, affirme le haut prélat, que « le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve (…) donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses (…) car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. », évoquant saint Paul devant l’Aréopage d’Athènes (cf. Actes 17).

(Sources : cath.ch/imedia/ilfoglio – DICI n°349 du 17/02/17)

Lire également :
Le cardinal Sarah encourage la célébration de la messe tournée vers le Seigneur
Mise au point du cardinal Sarah sur le prochain synode

Les commentaires sont désactivés